Comme toutes les semaines un dossier sur l’amour ou sur le sexe vous est proposé. Aujourd’hui nous allons aborder le thème du divorce car contrairement au conte de fée, bon nombre de couples se séparent. Certains peuvent être plus forts que d’autres mais le divorce demeure un passage décisif et douloureux pour chacun. Nos experts vont vous aider dans cet ouvrage à affronter cette épreuve.

Selon Philippe Arlin, un sexothérapeute,

les divorces se suivent et ne se ressemblent pas et enfouissent tous des blessures et des obstacles parfois infranchissables. Il y a le divorce communément décidé, réglé à l’amiable. Les individus qui constituent le couple sont alors devant l’évidence que leur relation n’est pas faite pour durer. Il y a celui où c’est plus difficile où les deux parties s’engouffre dans une spirale de haine, de déchirement et de nuisance contiuelle au travers des enfants. Cependant, chaque histoire porte une identité bien à elle. Dans tous les cas, c’est un moment intense regroupant la fin d’une vie et le commencement d’une nouvelle donc il faut le surmonter, accepter d’avancer. Ceci en dépit de l’amour qu’il y a eu, l’échange, la complicité et les projets communs avortés. On découvre que la personne qu’on aime, celle qu’on a si bien connu est en fait une autre, adèpte de rdv coquinsur des sites comme www.blog-rdvsexe.com, qui a ouvert en nous des blessures et une perception bien différente de notre ancienne vie et de nos sentiments. Le divorce est déstabilisant, on se sent seul(e) et désabusé(e).

Etant sujet à de bien des boulversements, preservez-vous et resister autant que possible à la tempête. Les vengeances et les revanches n’apportent rien de positif à la situation. Confiez-vous à des personnes objectives qui vous aideront à avancer au lieu de celles qui ne feront que tourner le couteau dans la plaie. Voyez un médecin, entamez une thérapie pour pouvoir évacuer cette bulle et voir les choses plus clairement. Preparez le nouveau chemin que vous allez devoir traverser. Il faut prendre le temps de faire son deuil, gardez le meilleur et oublier le reste pour vivre pleinement votre nouveau départ.

D’après Laurent Karila, spécialiste en psychiatrie et addictologie,

le divorce même difficile peut être la meilleure des solutions. Pour le meilleur et pour le pire, si la vie à deux reflète l’enfer ou fait souffrir les enfants le divorce est salvateur. Cette décision doit être mûrement réfléchie, la séparation étant liée au émotions négatives, le sentiment d’échec, la baisse de l’estime de soi, la dépression. La plupart des gens qui divorcent ne pensent jamais qu’ils peuvent en être guéri.

Donc qu’est-ce qu’il faut faire ? me dites-vous. N’ayez pas honte de faire sortir votre souffrance, exprimez votre chagrin,pleurer, parler ça soulage beaucoup. Si votre vie sociale ne vous permet pas d’étaler vos sentiments et ressentiments consultez un spécialiste. Sortez de vos illusions de rapprochement et de reconciliation. Vous êtes entrain de divorcer, apprenez à voir la réalité en face. Votre haine est compréhensible mais elle ne fait que vous aveuglez d’idées noires. Exprimer vos émotions négatives vous amènera à trouver la raison et vous guérirez petit à petit. Votre quotidien va s’arranger au moment où vous vous attendrez le moins. Vous avez passé le cap mais ne précipiter rien, prener de nouvelles bases doucement et réapprener à vivre, vous êtes prêt à changer.

Notre troisième expert, Bruno Martin, également sexothérapeute nous livre aussi son avis sur le sujet. Le divorce est synomyme d’echec donc le mieux c’est d’en finir rapidement. La colère et la tristesse font partie intégrantes du divorce après si chacun respecte les étapes à suivre, la promesse d’une nouvelle n’est pas loin. Si c’est une séparations non désirée, on constate 5 stades : l’incompréhension, la résistance avec pénalisation du responsable, en défavorisant toutes ses démarches, la dépression, la résignation et l’ingégration : quand la page se tourne. Pour passer facilement ces étapes du moins en atténuer les effets négatifs, il faut préserver le plus possible les enfants et absolument pas les utiliser comme armes contre l’autre. Privilégiez les personnes qui vous apportent du soutien moral. Mais le principal est d’enterrer votre ancienne relation. Exprimez votre chagrin, exorcisez la douleur en faisant face à la réalité des choses. Confrontez-vous à ses boulversements dès que vous en avez besoin. Eviter les interactions avec votre ex, garder contact uniquement pour les procédures, prenez des antidépresseurs s’ils s’avèrent nécessaires. Accordez-vous la chance de faire de nouvelles rencontres l’amour arrive quand on ne s’y attend. Et pour arrêter de souffrir excessivement, souscrivez-vous au « divorce de raison ». préférez le divorce en consentement mutuel car 90% des divorces sont prononcés aux torts partagés. Faites preuve de bon sens et épargnez-vous les retours multiples devant un juge sourcent de stress et de gaspillage d’énergie, de temps et d’argents.

Qu’en est-il de l’avis de Brigitte ? beaucoup de gens divorcent mais beaucoup se marient, preuve que le mariage n’a jamais été désuet. Le divorce est un echec quand au préalable les vœux étaients de veillir ensemble. Il n’y a pas que les sentiments qui y sont en jeu, les enfants aussi. Sans oublier la vie qui doit malgré tout changer sur tous ses aspects.

Il ne faut donc pas dénier cette épreuve remettant en cause notre essence même, l’assurance et l’amour. Tout d’abord, il faut faire un retour sur soi, pénaliser le responsable est peu important car tout le monde souffre dans l’histoire. Il y a beaucoup à perdre de manière général, capital, réputation,…nombreux sont les gens qui divorcent par cause d’adultère et ressentent vite le poids du regret. Pour reprendre les devants il faut au moins un an. Il est très fréquent de s’enticher de quelqu’un d’autre tout de suite après ou même de plusieurs rencontres. Mais il faut se conscientiser sur le caractère défensif de cette option tout en élaborant les effets du divorce sur nous. Quand on est en couple, conduisons-nous en adultes. Aller voir ailleurs au moindre petit pépin est digne des amourettes d’adolescence. L’amour est souvent définit comme éphémère mais c’est pas pour autant qu’il est urgent de divorcer. Après le divorce, il faut savoir prendre ses résponsabilités, pour arriver à faire le deuil de la relation. Ne resister pas à tourner la page en la relisant à chaque fois, trouvez la force qui est en vous. La peur de souffrir peut freiner un nouvel engagement donc restez lucide sur l’appréhension de vos émotions. Choisissez de ne jamais perdre, même si vous ne gagnez pas vous apprenez.